Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de druille QSE
  • Le blog de druille QSE
  • : Modification de la description le 17 mars 2016: Décroissance environnementale et lutte anti-tabac, au départ QSE, avec depuis peu devoir de réserve et donc blog en sommeil.
  • Contact

Texte Libre

Diplôme en 2013 Ingénieur de la dépollution, INSA de Toulouse. Fin mars 2016 fonctionnaire affecté au CGDD du MEEM.

 

Recherche

Texte Libre

Pauvre Overblog, comme je ne suis pas "premium", lors de la bascule sur la nouvelle interface, les commentaires ont disparus. Et j'ai dû revalider dans la gestion l'affichage des albums photos et des archives.

20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 11:38

Le début de Nicolas Hulot comme ministre de la transition écologique et solidaire coïncide avec le lancement du festival de Cannes qui sera juste suivi de la SEDD (Semaine Européenne du Développement Durable) qui s'inscrit dans la thématique des ODD. Le premier des Objectifs mondiaux de Développement Durable est d'éliminer la pauvreté dans le monde en 2030. Comme transition ou « grand écart », on ne fait pas mieux.

La croisette et tout le show-bizz qui s'y presse représente la honte suprême pour les ODD.

Le 70° festival de Cannes, c'est le rappel de 70 années de système capitalistique et financier profiteur du luxe le plus exécrable possible et le plus générateur de la misère actuelle des peuples. Le star système, c'est tout sauf le partage des richesses.

Rien que de voir les quelques photos des vedettes sur le tapis rouge, dans les journaux gratuits (j'aurais trop envie de vomir si je regardais une émission de télé sur le sujet), montre une nuée de photographes-journalistes équipés d'appareils qui doivent coûter au moins un an de salaire de smicard. Et ces « moins que rien » parqués derrières les barrières s'enflamment pour des bijoux, des tenues d'apparats et des corps de rêves des starlettes.

Bien sûr que leurs corps sont merveilleux et qu'elles font des efforts pour l'entretenir (avec encore une fois des produits de luxe et des soins médicaux hors d'atteinte du commun des mortels), mais qu'en est-il de leurs âmes ?

Savent-elles qu'en foulant le tapis rouge du festival, elles « chient » comme des hyènes sur les 17 ODD ?

Savent-elles toutes ces vedettes que leurs présences à ces festivités du luxe condamnent leurs descendances à vivre le déclin de l'humanité et l'apocalypse enclenché par les dérèglements climatiques et l'ultime guerre mondiale résultante ?

Il n'existe pas le festival des prix Nobel de la paix car il n'y aucune gloire terrestre a faire le bien autour de soi.

Pauvre Nicolas Hulot ! Je suis convaincu qu'au sein du gouvernement tous ses nouveaux collègues nouvellement nommés comme lui rêvent tous de parader au festival de Cannes et d'approcher les starlettes, le luxe et les paillettes, de toucher le rêve mortel de s'afficher « au dessus de la mêlée ». Et pas un sûrement ne compte s'engager ouvertement pour soutenir les ODD ou la SEDD.

L'IDDRI voit les ODD comme « un avenir en commun... » ! J'aimerais bien voir leur vision du festival de Cannes, de Las Vegas et Macao, du monde du luxe et de la finance qui créé les multimilliardaires...

Nicolas Hulot est bien seul, mais je ne le plains pas. Est-il vraiment imprégné du désir de sauver le climat et a t-il la foi sacrée ?

J'en doute car je ne vois qu'une issue au monde pour se sauver : détruire le capitalisme. Il ne me semble pas que ce soit la voie du président Macron !

Et Nicolas Hulot n'est pas bête. En touchant le pouvoir, il va bien se rendre compte de l'impossibilité de s'auto-détruire, il ne restera que pour retarder l'échéance. Concernant son positionnement sur le festival de Cannes, il s'était exprimé très sournoisement en 2009 et on l'avait taxé de ''persona non grata''.

Bonne chance à mon nouveau ministre.

Bruno

Repost 0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 19:34

Le chantier (les chantiers) est immense car les français veulent tout. Normal, cela fait 30 ans que les gouvernements de la France prennent tout à la majorité des français et ne leurs donnent en échanges que de belles promesses.

Le chantier de la France ???

Reconstruire l’unité des français !!!

Impossible au vu de la situation politique, mais « impossible n’est pas français » rétorque notre nouveau président Satan de la finance..

C’est sa plus belle promesse puisqu’il vise la zizanie (voir mon précédent message). Il va tout faire par ordonnance et manœuvrer pour que le parlement soit ingouvernable et mis au silence manipulé.

Tiens, Cnewsmatin de lundi 15 mai listait en priorité la moralisation de la vie politique. Ben voyons, Macron va créer le ministère de l’honnêteté politique et financière et y placer comme ministre le président de l’association Anticor (Anticor contre Macron) avec comme secrétaire d’état le président des Contribuables associés (La magie ne durera pas) ….

Hummm ! Son premier ministre serait bienveillant envers l’ESS, et donc forcément « décroissant ». L’ESS, c’est de l’anticapitalisme primaire (que j’approuve), mais c’est aussi une très forte prise de conscience et implication dans les problèmes environnementaux (que j’approuve également).

Alors, Monsieur Macron, le sous-chantier de l’environnement ?

3 exemples :

- j’estime que le plan micropolluants 2016-2021 ne tape pas assez fort. La meilleure façon de réduire les pollutions consiste à appliquer 'stricto sensu' la règle POLLUEUR/PAYEUR.

- pour les nanotechnologies, quel sera le programme ? Veillenanos, « Les bonbons cachent la forêt » (nanomatériaux et risques) et rien ne parle des nanoparticules dans les armes chimiques et bactériologiques

- quant au Plan National Santé 3 2015-2019, il traite un peu des perturbateurs endocriniens et édicte « Ce troisième PNSE témoigne de la volonté du gouvernement de réduire autant que possible et de façon la plus efficace les impacts des facteurs environnementaux sur la santé... », vous seriez bien inspiré de considérer qu’il mérite une évaluation en rapport avec l’économie globale. Puisque vous avez accepté le ralliement de Corine Lepage, mettrez-vous en œuvre le principe de précaution dont elle parle dans son livre « le choix du pire » ? et dont biosphère à fait son dossier mensuel actuellement.

 

Alors, Monsieur Macron, président optimiste….content du bout de chantier que je vous suggère ? Je vous prédis bien du plaisir avec vos anciens patrons banquiers.

Bruno

Repost 0
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 00:10

Le seul vote utile, pour moi, consiste à sauver l’humanité et la planète. Alors quand je lis qu’en 2016 la France a battu son record de ventes d’armes de guerre, je désespère lourdement (idem dans le monde, site BFM).

Même au second tour de la présidentielle, les communicants nous suggèrent ce vote utile en nous demandant de choisir notre futur premier ministre !

Ils nous prennent vraiment pour des abrutis.

Le pouvoir des capitalistes est devenu incommensurable. Ils trafiquent tout, ils ont des programmes informatiques pour tout enregistrer à l’insu des peuples, pour tout surveiller et manipuler. Mais comme ils ont encore un peu peur du peuple (« gens affamés n’entendent pas raison », citation de Évariste de Parny), ils cherchent par le maximum de moyens légaux à l’acculer à la soumission et à l’esclavage.

Et donc, pour l’élection présidentielle, d’énormes enjeux financiers œuvrent en coulisses pour placer la meilleure de leur marionnette aux commandes des institutions soi-disant démocratiques.

Il n’y aura jamais la prise en compte réelle du vote blanc car le pouvoir ne se partage pas !

Les guerres qui approchent, climatiques, énergétiques, financières, des terres rares, de l’eau et bientôt de l’air, mais aussi de l’espace, vont focaliser toutes les attentions. Et tous les merdias à la solde des puissants encourageront le bon peuple servile à courber l’échine.

Lors du débat des 2 prétendants, l’environnement était exclu !!

Pourtant, une information du jour révèle certains scandales sanitaires/environnementaux (Pollution minière : un scandale sanitaire)(info captée par mon amie Nadia).

Aujourd’hui, il n’y a pas de miracle, Satan marque des points. Satan des gènes purs contre Satan des billets impurs, c’est de toutes façons Satan qui gagne.

Tiens PUCA, l’a super bien écrit dans l’article sur la grande question de La production urbaine de solidarité : « La crise durable dans laquelle se trouve notre société exacerbe les tensions entre individus et s’accompagne d’un accroissement des inégalités. Elle accroît également la vulnérabilité sociale des ménages et fragilise les modèles d’intégration hérités. »;

Et que lis-je page 88 du dixième rapport de l’ONERC au Premier Ministre et au Parlement (ONERC publication Adaptation au changement climatique juillet 2016) : [Le succès du nouveau plan tiendra à sa capacité à mieux prendre en charge les priorités capitales pour la France, ce qui est d’autant plus nécessaire qu’un tel plan aura une tendance naturelle à s’élargir alors que la première version contenait déjà trop de mesures.] mais aussi page 52 [La situation est particulièrement critique pour le thème du financement pour lequel les actions relatives à la mobilisation de ressources pour l’adaptation et aux outils incitatifs ont été abandonnées faute d’une prise en charge suffisante.]

 

HUMPFFF, on vote le 7 mai et le lendemain on fête la capitulation des nazis de 1945, on donne le pouvoir au « malin » le dimanche (idéologique FN ou financier En Marche) et on le critique le lendemain. Les Français sont les rois des incompréhensions et des incohérences, de l’absurdité et des contradictions.

 

Je suis triste et résigné, je vote BLANC. Je pense que Satan gagne cette bataille mais il ne gagnera pas la guerre. Car, quand les humains sataniques auront détruit la planète, ils n’iront pas au ciel et resteront en enfer.

Dommage que le site lesmessagersdutemps.com ne soit plus accessible depuis 2012 (il faut passer par l'archive de Waybackmachine). S'ils avaient continué les études recherches et publications jusqu'à aujourd'hui, ils nous auraient très certainement éclairés et nous aurions peut-être fait le saut de conscience qu'ils envisageaient pour 2012.

Bruno

Repost 0
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 00:09

Je serais ‘‘privilégié‘‘...puisque je suis dans la place !!

Hé bien, détrompez-vous.

Être noyé d’informations est plus difficile que ne pas en avoir du tout, sans intégrer la notion encore plus négative du « fake news ».

J’ai de la bonne et belle information, en « temps réel » (mais je ne peux communiquer les fichiers intranet) :

- Communication conseil des ministres bilan Loi Transition Energétique
- bilan CNTE (rapport avril 2017 en toute dernière ligne)
-
mobilité 2040 devancer les perturbations
- lancement de la SEDD
- les événements du CGEDD
- Savoirs pour l’action
Mais à côté de toutes ces annonces et actions, je vois bien encore toutes les inégalités monstrueuses de notre économie capitaliste contre laquelle rien ne se fait. J’en conclus un constat très simple que tout ce qui est fait pour l’environnement ne permet qu’aux plus riches de continuer à en profiter encore plus. Toutes les études du GIEC permettent aux multimilliardaires de calculer leurs meilleurs placements pour augmenter leurs richesses, et même je pense de diversifier leurs « poules aux œufs d’or » et de tremper allègrement dans la fraude. Car il ne faudrait pas que l’économie réussisse le tour de force de bénéficier au plus grand nombre. Comptez que sans la fraude fiscale mondialisée, le monde serait avec des ressources financières de retour d’impôt en capacité de générer le plein emploi partout dans le monde. Alors les projets environnementaux s’en porteraient mieux et l’échéance de la catastrophe climatique serait repoussée. Mais pour les multimilliardaires, il est préférable de limiter les actions en faveur de l’environnement tout simplement parce que pour éviter un soulèvement mondial contre eux il leur faut maintenir une grande pauvreté à grande échelle. Et le mois de l’ESS y contribue malgré lui.

 

Alors, je ne fais pas « la part du vrai » dans tout ce que je lis, mais j’extrapole en considérant que ce qui est fait ne cherche pas vraiment à résoudre le fond du problème. Et j’enrage en cette période d’élections de constater que rien de fondamental ne changera à cause des guignols qui manipulent ces élections pour rester au pouvoir. Je me sens très découragé au point de ne même plus croire à une réédition de 1789 (et je me permets un petit rappel à COCOYOC).

J’ai assisté mardi soir 2 mai au dernier débat public (Environnement et santé, une question de survie ?) au ministère de l’environnement. J’ai apprécié les présentations mais j’aurais voulu faire un commentaire à la fin et j’ai manqué d’ambition pour me manifester. J’aurais indiqué à Monsieur Robert Barouki que son exposé sur les perturbateurs endocriniens manquait de catastrophisme, et qu’il aurait pu « taper » plus fort avec les POPs (Polluants Organiques Persistants) qui englobent certains perturbateurs endocriniens mais bien d’autres composés chimiques mortels, avec en plus une entrée en matière humoristique; je l’ai testé lors d’une conférence interne au CGDD où j’ai fait rigoler l’assistance en signalant que sans doute tout le monde connaissait le film « les 12 salopards » mais peu de personnes de l’assemblée savaient que ce terme de « douze salopards » a été acté dans le traité de Stockholm le 10/12/2000 suite à la réunion de 122 pays sous l’égide du PNUE qui a décidé de bannir ces 12 POPs salopards (PCB, dioxines, Furanes, DDT, hexachlorobenzène….); et sachant qu’en 2009 ces 12 salopards sont passés à 21 qu’en est-il aujourd’hui ?? (cancers et POPs).

Bruno

Repost 0
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 06:05

OUI, tout-à-fait. « La France est à l’avant-garde, il faut conserver cette avance », c’est cela Madame Royal. Mais dommage que cela soit aussi totalement incompatible avec la mondialisation poussée à l’extrême pour les profits des plus riches. Alors OUI, c’est un outrage aux énergies renouvelables que vous vous affichiez avec un candidat pour la présidentielle qui soit le protecteur (mais aussi la marionnette) de tous les fossoyeurs de l’environnement.

Vous avez perdu toute crédibilité si vous avez peur de votre avenir ministériel. Le monde entier a besoin d’actions environnementale concrètes et performantes. Si les vôtres avaient été de cet acabit, vous ne pourriez pas être amovible car le monde entier vous imposerait face à un petit président français de rien du tout.

 

Je pense qu’avec plus d’engagement et de probité, plus d’abnégation et de motivation, vous auriez obtenu davantage de crédits, davantage de poids politique, davantage de médiatisation, davantage de résultats et dans le monde davantage de soutiens alors qu’aujourd’hui les USA sont managés par la finance et le profit !! L’élection de Trump, c’est un peu de vôtre faute car j’estime que vous n’avez pas assez crié aux scandales financiers devant les dérèglements climatiques, vous n’avez pas assez dénoncé les magouilles des paradis fiscaux, vous n’avez pas assez défendus les lanceurs d’alertes.

La défense de l’environnement exige le rejet complet du système capitaliste. Je suis persuadé que vous le savez mais que vous souhaitez en profiter [tant qu’il est temps] comme les quelques grands nantis que vous côtoyez sans cesse.

 

En plus, dans l’intranet du ministère, nous sommes « matraqués » d’information pertinente mais utopique au regard des engagements politiques !

[Assurer la paix et la prospérité pour les peuples et la planète, ce sont les objectifs du programme de développement durable (ODD) adopté le 25 septembre 2015 par 193 États de l’ONU. Dans la lignée de son engagement international en faveur du développement durable, la France se veut exemplaire.

Interdiction du bisphénol A, 500 000 formations qualifiantes dispensées et plus de 500 territoires engagés dans la transition énergétique, une première contribution de la France aux objectifs de développement durable (ODD) lors du Forum politique de haut niveau en juillet 2016, c’est déjà le résultat tangible de son engagement, pour atteindre les 17 ODD d’ici 2030.

 

Ce programme est un agenda pour les populations, pour la planète, pour la prospérité, pour la paix et par les partenariats. Il porte une vision permettant de transformer notre monde en éradiquant la pauvreté et en assurant sa transition vers un développement durable. Il fait suite aux 8 objectifs du millénaire pour le développement (OMD) mis en œuvre entre 2000 et 2015, dans la lignée de Sommets de la Terre de 1992, 2002 et 2012, mais avec une ambition plus globale : il s’agit d’une démarche universelle et transversale, concernant tous les pays, au Nord comme au Sud.

De quoi s’agit-il ?

Les 17 objectifs de développement durable, et leurs 169 cibles, ou sous-objectifs, forment le cœur de l’agenda 2030. Leur champ et leur ambition sont considérablement renforcés par rapport aux objectifs du millénaire pour le développement qui avaient été adoptés en 2000. En effet, les trois dimensions du développement durable sont désormais intégrées de manière transversale. Les objectifs de développement durable couvrent l’intégralité des enjeux tels que le climat, la biodiversité, l’énergie, l’eau mais aussi la pauvreté, l’égalité des genres, la prospérité économique ou encore la paix, l’agriculture, l’éducation…

 

Les objectifs de développement durable, par leur caractère ambitieux et transversal, portent de nombreux enjeux pour les prochaines années :

 

Assurer un état des lieux réaliste, puis mettre en œuvre un suivi rigoureux des progrès réalisés et identifier les domaines d’amélioration possible.

Créer une dynamique d’appropriation des objectifs de développement durable par les territoires, la société civile, le secteur privé et les citoyens.

Favoriser un contexte de coopération : diffuser les bonnes pratiques et construire un cadre de coopération entre les acteurs pour mener des actions conjointes.

 

Tous les pays doivent mettre en œuvre l’intégralité de l’agenda, avec le même degré d’ambition, tout en tenant compte de la variété des situations. Ils sont invités à rendre compte annuellement de leurs progrès devant le Forum politique de haut niveau des Nations unies.

 

La France s’est portée volontaire, aux côtés de 21 autres États membres, pour présenter sa démarche de mise en œuvre dès le Forum politique de haut niveau 2016, le premier depuis l’adoption des objectifs de développement durable.

Les prochaines étapes de mise en œuvre

 

La prochaine étape majeure est l’élaboration d’un plan d’action national. La mobilisation de tous les acteurs est nécessaire pour la réussite des objectifs de développement durable et des outils adaptés à chaque acteur doivent être déployés : pour l’État (aide à la décision, orientation des politiques publiques), pour les territoires et la société civile (accompagnement des acteurs dans leurs champs d’activités, déclinaison locale, mise en synergie, mise en valeur et diffusion des bonnes pratiques) et pour les citoyens (sensibilisation, changement de comportement…).

 

La semaine européenne du développement durable

 

La semaine européenne du développement durable a lieu chaque année du 30 mai au 5 juin. Elle a pour objectifs d’expliquer ce qu’est le développement durable, de sensibiliser chacun à ses enjeux, et de faciliter une mobilisation concrète tant individuelle que collective.

 

En 2017, la semaine européenne du développement durable sera aux couleurs des objectifs de développement durable.

 

En 2016, plus de 300 000 citoyens dans 38 États membres de l’Union européenne et autres pays européens ont participé, avec 4 146 initiatives, activités et événements, dont 1 661 en France !]

 

Quelle tristesse face à ces écrits que les agissements des nantis au pouvoir et les programmes des candidats de même bord. Ils les « fouleront aux pieds », étant en priorité au service du grand capital, du grand banditisme, DU GRAND N’IMPORTE QUOI.

Bruno

Repost 0
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 23:59

Sur les risques environnementaux, je reçois constamment au travail des données récentes. Je ne peux pas diffuser les informations de l'intranet du ministère mais je me permets de dire qu'il y a de très nombreux projets qui collent à la nouvelle loi de SNTEDD, aux ODD, à la poursuite de l'Accord de Paris COP21.

À coté de ces nombreuses actions positives, comment ne pas penser que c'est insuffisant ?

Il me semble que les échéances électorales produisent un certain ralentissement….des actions mais pas du dérèglement climatique. Le dernier livre d'Hervé Kempf alerte dans le meilleur sens du terme avec la vision globale du système pourri actuel, tout comme Biosphère qui reste optimiste (même si cela est extrêmement difficile), les ONG WWF et Eartdaynetwork , et bien d'autres.

Quelle tristesse de savoir que les scientifiques en savent de plus en plus sur notre folie de société qui nous tue insidieusement (perturbateurs endocriniens, dégradations de la biodiversité, molécules cancérigènes, pollution atmosphérique, les comptes de l'économie de l'environnement et l'économie circulaire,.....) principalement par la faute de la recherche de profit.

Restez optimistes court terme et surtout, allez voter.

Bruno

P.S., merci beaucoup à 2 de mes visiteurs très récents, Angelilie et Pascal. Elle a posté un commentaire très cordial et il s'est abonné à mon blog. C'est vraiment très flatteur pour moi, car je n'ai pas encore consacré une minute à la récupération du bloc d'accès aux commentaires (perdu lors de la nouvelle interface d'overblog) et qu'aussi mon évolution professionnelle m'a éloigné d'une publication assidue.

Repost 0
Published by druille - dans Environnement
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 08:04

Juste après le printemps, le monde se focalisera le 22 mars sur le problème de l’eau et la thématique « Eaux usées ». Quelle ineptie, nous serons juste à un mois de l’élection présidentielle et personne ne parlera des « actions de la France sur l’eau » ni de l’urgence à protéger cet or bleu. Idem pour les ODD, qui en parle ?

 

Sans EAU, pas de bons vins, pas de bières, pas de jus de fruits, pas d’alcools (eau-de-vie), PAS DE VIE.

 

Alors, ce futur 22 mars, que diront les principaux candidats à l’élection présidentielle ?

Parleront-ils d’environnement ?

Sans doute pas ! Ils débattront plutôt sur leurs alliances et leurs coups bas, sur les misères que le petit peuple leur inflige en abondant dans les déclarations et révélations des journalistes et autres analystes politiciens, comme par exemple les auteurs de Biosphère (lire la rubrique politique et les articles depuis le 1 mars).

 

Le pouvoir et l’espoir de la fin de l’alternance des incapables de l’UMPS les motivent bien plus que le futur manque d’eau. Le pouvoir de rejeter le pouvoir de l’argent (de façade) et l’engagement de défendre les intérêts du peuple face à la mondialisation devraient supplanter les cris des scientifiques sur les problèmes de l’eau.

 

Je suis très découragé par cette campagne politicienne pour la quête du pouvoir suprême du poste de président de la république française alors que le monde court à sa perte. Avez-vous entendu un candidat s’alarmer de la récente fissure dans l’antarctique (barrière de Larsen) qui va créer sans doute dès cet été un iceberg géant de plus 5000 Km².

 

Même le candidat que je soutiens, Nicolas Dupont-Aignan, ne pourra pas sauver la planète. Car ce monde est piloté par des fous. Derrière chacun des 196 dirigeants mondiaux, il y a des intérêts économiques et des banquiers/financeurs qui ne sont que des mâles en mal de ruts et qui ne pensent qu'au pouvoir de forniquer.

SUPPRIMONS LES MÂLES DOMINATEURS. Il faut donner le pouvoir aux femmes, mais pas à des femmes cougar se comportant à l’identique des prédateurs mâles. Il faut donner le pouvoir aux femmes qui défendent la suprématie de la fonction de mère et qui par définition défendent la vie.

 

{Programme de la conférence « les objectifs de développement durable par les femmes et pour les femmes »} {sur l’intranet du ministère, conclusion de la commissaire : En conclusion, Laurence Monnoyer-Smith, commissaire générale au développement durable chargée de la mise en œuvre des ODD sur le plan national a rappelé l’importance de l’ODD5 sur l’égalité entre les femmes et les hommes pour la réalisation d’une société de progrès économique, social et politique. Les parcours et la profondeur des réflexions des femmes intervenues témoignent de l’énergie et l’inventivité déployées pour y parvenir. Enfin, elle a souhaité que cette matinée du 7 mars constitue une première étape pour une série d’initiatives ambitieuses relatives aux Objectifs de développement durable.}

 

Cette journée mondiale de l’eau pourrait bien peser pour 70 % dans le futur résultat de l’élection présidentielle.

Car elle fera suite à la « la COP de la convention de Carthagène du 13 au 17 mars 2017 à Cayenne en Guyane » qui va focaliser sur le milieu marin de la région des Caraïbes et par ricochet sur la gestion des océans.

 

Qu’il me tarde les prémices de la révolte et le coup de balai politique sur la bande d’incapables qui nous gouvernent depuis 40 ans.

Bruno

Repost 0
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 23:06

Mais à quoi jouent-ils avec cette date de 2050 ?

C’est quoi ?

Dans 33 ans la mort du nouveau messie qui naîtrait cette année de 2017 ?!? .

L’IFORE propose de consacrer toute une journée de réflexions et débats sur l’organisation future du travail en 2050 en envisageant de manière optimiste que ce serait du bonheur ! (le 23/03/2017, Anticiper les enjeux et modes de travail dans la fonction publique de 2050 : le bonheur en plus ?)

Je suis stupéfait du programme de cette conférence et des conférenciers qui se prêtent à cette mascarade. C’est encore plus fou que si en 1968 un groupe d’intellectuels avait imaginé « le bonheur » de septembre 2001 (aussi 33 ans d’écart) !! Foutaise donc !!

Sans parler de toutes les conneries que pourraient faire les humains avant 2030 (exemple élire Trump président des USA), il suffit de lire quelques dossiers sur le climat et les ressources de la Terre pour être convaincu qu’on ne peut rien prédire d’heureux. Une petite liste à la Prévert ? :

- ambitions de la SNBC (plaquette projet de stratégie) (voir les chiffres pour 2050 mais aussi pour 2030)

- Gestion et Impacts du Changement Climatique (florilège de projets de recherche 2008-2015)

- La stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable 2015-2020

- Nature 2050 (agissez pour la biodiversité et l’adaptation aux changements climatiques de vos territoires)

- Responsabilité et Environnement, N° 82 d’avril 2016 sur les métaux stratégiques (et les terres rares)

- Géosciences N° 21, (les ressources en eau du continent africain)

- plan micropolluants 2016-2021 pour préserver la qualité des eaux et de la biodiversité

- 3° plan national Santé Environnement (2015>2019), (lien tout en bas de page)

- les catastrophes naturelles en France, bilan 1982-2015

- chiffres clés du climat édition 2016

- chiffres clés de l’environnement

- ONERC, (Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique) (Villes et adaptation au changement climatique ; GRRRR erreur 404 pour le téléchargement, je l’ai eu par l’intranet)

 

Et ce projet de bonheur pour 2050, prend-il en compte les conséquences de la signature du CETA ? (rapport entre CETA et climat).

 

Je m'arrête !

Tout ce que je lis me semble en grande partie tellement optimiste en dépit des chiffres tous alarmants que je me demande si c'est de l'inconscience ou de l'ironie.

 

Bruno

Repost 0
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 23:32

Mais que c’est dur !

Surtout si on capte des informations sortant des services d’innovation qui forcément « en gardent sous le coude ».

Exemple avec la veille technologique DGITM qui cite le projet MODULUSHCA : La vision d'un système logistique mondial interconnecté pour 2050.

Cela me semble parfaitement clair que certains veulent avoir la main sur tout à l'échelle mondiale. Bien sûr, ils se cachent derrière l'innovation.

 

Heureusement, bien d'autres informations m'orientent vers un peu plus d'optimisme. Une future conférence par l'INERIS sur la pollution de l'air m'a incité à aller sur leur site. Je le connaissais déjà, bien évidemment, mais pas avec l'angle du partenariat avec le MEEM. Quelles richesses documentaires entre les rapports annuels et les rapports scientifiques et bien d'autres documents ! Et tous portés sur l'amélioration environnementale. Consultez le dernier magazine N° 39 et son positionnement sur les nouveaux enjeux de la transition énergétique, ou la brochure sur les nanotechnologies.

Mais même avec tout ce travail de recherche, il y a de quoi s'inquiéter sur les risques sur nos santés. Un point alarmant sur la pollution atmosphérique dans diagonal_no_198 de novembre dernier fait réfléchir : dans quel état serait la planète sans toutes les actions pour diminuer les impacts humains ?

Et il s'en prépare bien d'autres comme par exemple l'ALLIANCE SOLAIRE INTERNATIONALE ou une analyse rétrospective : « COP21 : enseignements des ateliers de mobilisation de l’expertise ». Humm ! Pas si vite ! S'il y a du bon qui remonte le moral, il y a encore tant de négatif, qui en plus est bien scruté et fait l'objet de publication « Capital naturel : les valeurs manquantes de la prospérité » où il est écrit « Faire entrer la nature dans le calcul de la richesse des nations est donc une condition nécessaire à une prospérité durable ». Euractiv nous propose un aperçu des difficultés avec « Bruxelles, place forte du lobbying en Europe ».

Une dernière alternance optimisme/pessimisme. Le BRGM avec le dernier Géorama N° 34 liste « des solutions locales face à des enjeux globaux » alors que le Comité 21 s'immisce dans le débat sur « l'égalité réelle entre les femmes et les hommes » et que « Depuis 2012, le Gouvernement est pleinement mobilisé sur un objectif : dépasser l’égalité formelle et atteindre l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. La loi pour l’égalité réelle du 4 août 2014... » comme il est écrit dans Les chiffres clés 2016 [éditorial de Laurence Rossignol Ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des femmes] et noté « Les Chiffres-clés 2016 vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes dressent un état des lieux des avancées réalisées et du chemin qu’il nous reste à parcourir. »

Je conclus en restant sur mon pessimisme avec une dernière lecture sur les ODD !

L'IDDRI pose une question sur l'efficacité française et j'ai des lectures internes qui me donnent des réponses qui confirment sa conclusion page 16 que rien n'est acquis.

Bruno

Repost 0
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 19:48

C'est extraordinaire...de tomber sur cette information par hasard !

Mon serveur de données étant gravement en panne, j'ai surfé sur l'intranet, sur le domaine de l'eau que j'estime prioritaire. Alors j'ai trouvé, facilement, l'information de ce colossal projet promotionnel des meilleures initiatives mondiales pour le climat.

Texte intranet de présentation :  « Soutenir le meilleur des initiatives citoyennes du monde entier pour lutter contre le changement climatique, c’est l’ambition de 100 projets pour le climat.

Vous avez une solution efficace pour combattre le réchauffement climatique, vous faites partie des citoyens convaincus que c’est aussi à votre échelle que l’on peut faire bouger les choses et vous souhaitez en persuader les autres : la nouvelle plateforme web à destination de tous qu’a officiellement lancée le lundi 2 mai 2016 Ségolène Royal est faite pour vous !

Dans la dynamique de la COP 21, 100 projets pour le climat a en effet pour objectif d’accélérer l’émergence d’initiatives citoyennes pour lutter contre le réchauffement climatique en valorisant 100 initiatives citoyennes les plus innovantes pour le climat. Cette nouvelle étape participative va permettre de concrétiser les 100 solutions les plus innovantes à travers le monde en s’appuyant sur la richesse des débats de la Conférence Paris Climat.

Les leviers de lutte contre le réchauffement climatique ne manquent pas. Les projets proposés par les citoyens sont le reflet de cette richesse. Les solutions mises en lumière par cette opération concernent tous les domaines de l’action climatique : projets d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et d’adaptation aux transformations climatiques, de protection de la santé, de préservation de la biodiversité, de développement de systèmes d’alerte précoce…

Et tous les citoyens du monde sont invités à déposer leurs projets dans l’une des trois langues disponibles (français, anglais et espagnol) jusqu’au 6 juin. Du 6 juin au 6 juillet, c’est aux citoyens d’élire leurs projets favoris. À l’issue de la campagne de vote - il est possible de soutenir jusqu’à 10 projets -, les 100 projets ayant récolté le plus de voix seront désignés lauréats par Ségolène Royal. Ils bénéficieront d’un accompagnement pour favoriser leur changement d’échelle et d’une valorisation jusqu’à la COP 22 qui aura lieu en novembre 2016 à Marrakech.

Rendez-vous sur 100projetspourleclimat.gouv.fr pour y proposer vos projets et découvrir des initiatives ! »

 

L'intranet m'a dirigé vers le portail grand public. Super, comme cela je peux relayer.

Les 17 thématiques :
Eradication de la pauvreté,
Lutte contre la faim,
Accès à la santé,
Accès à une éducation de qualité,
Egalité entre les sexes,
Accès à l'eau salubre et à l'assainissement,
Recours aux énergies renouvelables,
Accès à des emplois décents,
Innovation et infrastructures,
Réduction des inégalités,
Villes et communautés durables,
Consommation responsable,
Lutte contre le changement climatique,
Protection de la faune et de la flore aquatiques,
Protection de la faune et de la flore terrestres,
Justice et paix,
Partenariats pour les objectifs mondiaux

 

« Dans la dynamique de la COP21, “100 projets pour le climat” a pour objectif d’accélérer l’émergence d’initiatives citoyennes pour lutter contre le réchauffement climatique. Cette nouvelle étape participative va permettre de concrétiser les 100 solutions les plus innovantes à travers le monde en s’appuyant sur la richesse des débats de la Conférence Paris-Climat. »

A J-12, il y a 310 projets.

« Il existe de nombreux leviers de lutte contre le réchauffement climatique. Les projets proposés par les citoyens sont le reflet de cette richesse. Ils portent sur tous les domaines de l’action climatique.

Accès à la santé

Accès à l'eau salubre et à l'assainissement

Recours aux énergies renouvelables

Villes et communautés durables

Consommation responsable

Lutte contre le changement climatique

Protection de la faune et de la flore aquatiques

Protection de la faune et de la flore terrestres »

 

 

Je pense voter pour ces 10 projets :

Fiche projet Agua Derecho Para Todos

Fiche projet Ecofiltro

Fiche projet Ecodeneige

Fiche projet Eau Potable Pour Tous

Fiche projet wPower Project

Fiche projet Genius

Fiche projet AJCC

Fiche projet Hydrophot

Fiche projet Grainothèque

Fiche projet Isolum Kitrenolumière

 

Ils sont quand même loin de ce qu'il faudrait faire pour sauver la planète, c'est-à-dire supprimer les 20 % de pollueurs qui génèrent 80 % des pollutions, et éradiquer en priorité les 2 % de riches qui possèdent 99,99 % des richesses !!!

Bruno.

Repost 0
Published by druille - dans Environnement
commenter cet article

Articles Récents

  • Alléluia, Monsieur le Ministre de la Transition Écologique et Solitaire
    Je réagis à la lecture de l'article de CNews [Le pari d'une France plus verte] qui analyse le discours et les ambitions du programme « Plan Climat » de Nicolas Hulot. « L'écologie à tous les étages...des logements mieux isolés et moins énergivores… des...
  • Éviter, Réduire, Compenser
    Magnifique théorie. Résiste t-elle à une analyse sur sa possible application dans un conflit armé ? (Afghanistan, Syrie...) voire à un futur conflit mondial. Et sur la gestion de l’événementiel politique ? Et sur le gaspillage éhonté des loisirs de la...
  • La TRANSITION !!!
    Le tourisme durable en France prévoit d'exploser ses compteurs. Info du directeur du SDES lors de la présentation de la conférence-débat sur ce thème : objectif 2020 100 millions de touristes en France ! (on est à 85). Je n'ai pas la même définition de...
  • paradis fiscal, joli, joli, joli...tu plais à ton président, tu plais à ton économie….
    Je reçois au travail l’information de : « Evasion et fraudes fiscales, les intentions ne suffisent pas : Lettre au Ministre de l’Economie (La Plateforme paradis fiscaux et judiciaire, composée de 19 organisations de la société civile, associations et...
  • ODDyssée vers 2030, ce serait bien que ce ne soit pas un simple remake ou un plagiat de ''2001 odyssée de l'espace''
    Je m’étais lancé dans la gestion d’un espace SCOOPIT (veille décroissance il y a juste 6 ans aujourd'hui 22 juin 2017), une idée de ‘curation’ et de tri des informations du web bien mieux que Twitter ou Facebook. Ce travail présentait davantage de nouveautés...
  • Le Figaro manque cruellement de bon sens !
    Mercredi 21 juin 2017, dans le journal Le Figaro, page 11 « Vagues de chaleur mortelles en 2100 », « ''notre attitude vis-à-vis de l'environnement a été si imprudente que nous sommes à court de bon choix pour le futur'' prévient Camilo Mora, professeur...
  • Le chiffre 3 à l’honneur dans le journal les échos du lundi 12 juin
    LES ARTICLES LES PLUS LUS SUR LESECHOS.FR : 1. Le patron d’Alibaba plus riche de 3 milliards de dollars en une nuit. Afrique de l’Ouest : 3 millions de personnes en urgence alimentaire Mais d’autres articles sont aussi très alarmants : « Sur le climat...
  • l'environnement dans le monde ? Le dernier des soucis….
    OMD puis ODD, COP21, tout cela faisant suite au protocole de Kyoto et bien d'autres réunions mondiales, permet de constater que l'environnement est bien devenu une préoccupation majeure dans le monde. Hé bien, prise de conscience que c'est foutu et donc...
  • la future réforme du travail voulue par Macron l'ami des patrons
    La réforme du travail par la seule instauration de la zizanie au sein des entreprises ! Cnews nous informe :« représentants syndicaux, délégués du personnel, comité d'entreprise….le gouvernement juge les instances représentatives trop nombreuses. Muriel...
  • sale temps pour les hommes
    Ce soir, sur France5, « sale temps pour la planète ». Mais aujourd'hui, dans Cnews, « un séisme diplomatique inattendu au Moyen-Orient ». Inattendu !! me fait bien rire. Pourquoi croyez-vous que l'Inde a commandé 36 rafales, (que l'Egypte en a déjà 24...