Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de druille QSE
  • Le blog de druille QSE
  • : Modification de la description le 17 mars 2016: Décroissance environnementale et lutte anti-tabac, au départ QSE, avec depuis peu devoir de réserve et donc blog en sommeil.
  • Contact

Texte Libre

Diplôme en 2013 Ingénieur de la dépollution, INSA de Toulouse. Fin mars 2016 fonctionnaire affecté au CGDD du MEEM.

 

Recherche

Texte Libre

Pauvre Overblog, comme je ne suis pas "premium", lors de la bascule sur la nouvelle interface, les commentaires ont disparus. Et j'ai dû revalider dans la gestion l'affichage des albums photos et des archives.

26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 23:20

Vive les lanceurs d'alertes, quels qu'ils soient.

Je lis le JDD du dimanche dernier 19 juin.

Bravo aux lanceurs d'alertes qui ont dénoncé les magouilles sur les enquêtes des audiences des radios.

Enquêtes d'audiences = impact publicitaire = pognon !

Bravo de lutter contre cette merde infâme de la recherche du pouvoir financier. La pub, c'est à chier, avec la pollution environnementale qu'elle représente, elle coûte au moins 2 bras à l'espèce humaine ! Merci le JDD pour cet article.

Un autre me plaît aussi beaucoup. Il concerne le transport aérien et l'alliance Air-France KLM vacillante. Puisqu'il est question de sous et de coût des grèves, je suppose que les manipulations boursières suite au BREXIT auront envenimé les différents. Insidieusement, ce BREXIT va finir par peser fortement du bon coté en faveur de l'environnement. Même si les grandes compagnies aériennes font de savants calculs pour se déclarer en perte et payer le moins possible d'impôts, je leurs pronostique pour cet été des pertes accrues de 30 à 50 %. Vive les vacances locales à vélo !

Mais il ne faut pas se voiler la face, la plupart de ces actions dans les multinationales (grèves, OPA, fusions…) ont une forte portée politique. Leurs hauts responsables, amis du PS veulent virer les amis de l'UMP en poste dans les entreprises concurrentes, et vice-versa. Hé bien qu'ils s’entre-tuent en prévision de la présidentielle de 2017, et vive la dégringolade de l'infâme UMPS. Dans ce clan, je n'ai plus confiance qu'en Ségolène Royal, ma chef. Je l'ai vue de très très près vendredi dernier quand elle est venue au CGDD pour nous parler de l'opération GREEN TECH VERTE qu'elle a initié. J'espère bien qu'elle sera candidate à la prochaine primaire. Elle mérite largement de se présenter à la présidentielle après sa bonne gestion de la COP21 (et encore elle avait été bridée par Laurent Fabius).

D'autres bons articles sur l'économie se suivent et se ressemblent.

Page 20, 50 millions de $ disparus des comptes de la DAO ? Des pirates informatiques seraient responsables ! Mais de très bons alors, capables de gérer des affaires au Panama ou dans tous les paradis fiscaux (peut-être alors tout simplement aux ordres de grandes puissances financières comme la DAO….). Juste à coté, un article indique que l'Europe devait sceller un accord sur la directive évasion fiscale...la Belgique bloque, mais ça aurait pu être le Luxembourg ou la City, ils sont tous de mèche, et rigolent bien de brouiller toutes les cartes….jusqu'à ce qu'un petit se transforme en lanceur d'alerte et dévoile de nouvelles magouilles. Autre article tout contre, le leader mondial Nestlé fête ses 150 ans. Pour les non-initiés comme moi, on apprend que la multinationale possède des marques prestigieuses comme Périer, Vittel, Nespresso… 60 marques !!

Quel journal ce JDD. Autre article sur John-Taylor, agence immobilière pour la jet-set ; tout va bien pour eux paraît-il !

Puis L'Oréal leader mondial créé BeautyTube avec Youtube, pour nous enfariner un peu plus. Objectif : solliciter la communauté des influenceurs des réseaux sociaux. En clair ils sont en train de manipuler les consommateurs au plus profond des nouvelles technologies de communication.

C'est la fête du cinéma, allez-y donc pour oublier les choses essentielles, les pdg des multinationales vous offrent les places à un prix dérisoire en échange de 1000 fois plus de richesses pour eux.

Bruno.

Repost 0
Published by druille - dans Coup de gueule
commenter cet article
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 21:33

Le tourisme serait en baisse en France. Très bonne nouvelle !

Combien de pauvres parmi les touristes ? 0,01 % !

Et que faut-il associer au tourisme ? La pollution des moyens de déplacement, la pollution des transports des marchandises consommées par les touristes et les professionnels qui les servent, la gestion des déchets de ces touristes hyper pollueurs car focalisés uniquement sur leurs bien-êtres égoïstes (bien d'autres pollutions superbement étudiées par Clément Fournier à l'occasion de l'euro de foot).

J'estime que c'est comme le tabac qui coûte plus à la société qu'il ne rapporte. Les touristes font tourner le commerce, plutôt celui du luxe. Et ceux qui en retirent des richesses ne sont pas ceux qui payent pour gérer toutes les infrastructures et services que ces touristes usent et polluent.

Quand on voit que les trois plus riches français sont exonérés d'ISF (et bien d'autres!) et que les entreprises qui les enrichissent vivent sur l'économie du luxe et du tourisme, on devait se réjouir que le tourisme aille mal.

 

50 % de tourisme en moins, ce serait 20 % de chiffre d'affaire en moins mais 80 % de pollution en moins, du très bon pareto.

 

J'encourage le climat à rester bien pourri sur la France pour que les étrangers décident d'aller polluer d'autres pays. Et j'espère que les futures lois environnementales (SNTEDD, biodiversité) feront payer au coût réel le transit de marchandises en France (Belgique → Suisse et Italie ; Espagne → Italie et Allemagne….).

Sans parler de la pollution mondiale du fait des liaisons aériennes intercontinentales qui mériteraient aussi une grosse gifle économique.

Bruno.

Repost 0
Published by druille - dans Coup de gueule
commenter cet article
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 19:30

J'ai reçu une invitation pour assister à un événement particulier : Fêter les 21 ans du Comité 21.

Mais quoi ?

Ils veulent fêter l'échec de Copenhague, de Bali Doha et Durban, et aussi la montée du terrorisme mondial. Ils souhaitent honorer les menaces de guerres aux quatre coins du globe, le creusement de l'écart entre riches et pauvres… ?

Franchement, aujourd'hui quel responsable environnemental avec un minimum les yeux ouverts sur le monde aurait la décence de vouloir faire la fête ?

Donc je n'irai pas « dans ce cadre bucolique et convivial du jardin d'acclimatation au bois de Boulogne » et je considère que les décideurs de cet événement ont des œillères monstrueuses, voire honteuses.

Rien qu'en constatant les dérèglements climatiques et les atteintes à la biodiversité, ils devraient engager toutes leurs énergies à tenter de sauver la planète plutôt que de vouloir s'amuser comme le premier nimby venu.

Quelle gifle à l'exemplarité. Quelle arrogance et quelle agressivité vis-à-vis de ceux qui ne savent pas ce qui nous attend avec la continuité de notre société fêtarde. Ces dirigeants nous montrent bien qu'ils sont convaincus de l'apocalypse climatique et de la fuite en avant qui prône de profiter tant qu'il est encore temps.

 

Mais comment leur en vouloir ?

Ils ne font que copier les exemples des puissants qui gouvernent les nations et qui imposent leurs pouvoirs et leurs envies illimitées.

La fête de la musique, la fête de l'Euro de foot, la fête de tout et n'importe quoi, vive la fête du veau d'or !

Des saintetés proche du peuple comme l'abbé Pierre et sœur Teresa, il en faudrait plus d'un million pour renverser la folie de la société actuelle. Alors qu'à l'inverse, il suffit d'une dizaine de nouveaux milliardaires pour entretenir le système pharaonique actuel.

 

Bientôt la guerre, vite cela se fête.

Je vous conseille de lire Sylvie Pouteau et son analyse de l'urgence environnementale au travers de l'art et de la philosophie. Et de relire les articles et livres d'Aurélien Bernier.

Bruno.

Repost 0
Published by druille - dans Coup de gueule
commenter cet article
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 06:03

Que penser de l'exercice Anaconda de l'OTAN en Europe centrale ?

D'abord, c'est un fait avéré, tous les pays dans le monde se préparent à faire la guerre !

Mais qui contre qui ?.

Mon sentiment de joueur d'échecs (tiens, ce week-end, Paris Grand Chess tour, bien plus passionnant que l'euro de foot) : en période de préparation (compétition en club), on se jauge au combat en s'entraînant entre partenaires.

Alors pourquoi Poutine, fin stratège, ne ferait pas de même ? Je l'imagine s'entraîner avec l'OTAN puisque ces 30000 soldats de l'OTAN manœuvrent contre les frontières de la Russie…

Le futur ennemi de l'occident ne serait-il pas alors l'empire du soleil levant ?

La guerre se prépare aussi au monopoly. Avez-vous noté que les chinois achètent beaucoup en Europe ? C'est bien plus facile actuellement d'acheter une « place forte » que de la conquérir par les armes (1700 hectares de terres agricoles en Indre !).

Mais qui achète ? Qui contrôle les finances mondiales ? Des états ou des personnes physiques ? Je dirai 25 % les états et 75 % les multi-milliardaires qui parient tous sur la guerre.

Regardez les conclusions de nos petits économistes français suite aux inondations catastrophiques : beaucoup d'électroménager foutu => c'est bon pour le commerce, il faut renouveler ces matériels. Vive l'économie, même si au final cela va nous « coûter un bras » et bien plus dans quelques années.

Alors, pour en revenir à la future guerre ?

Je donne de grandes chances à 2020, car c'est l'année où devrait commencer à s'appliquer les accords de la COP21 sur les financements, accords financiers intenables, surtout que la planète va multiplier ses colères et ruiner les économies, toutes les économies et pas seulement les polluantes (l'apocalypse est-elle proche ? Global Challenge Foundation). Les peuples vont « crier famine », les guerres civiles vont s'amplifier. Il y a des analystes qui prévoient les printemps de l'Europe comme il y a eu les printemps arabes.

D'après moi, les oscillations climatiques en augmentation vont provoquer des hivers plus rigoureux et des étés pourris. La guerre de l'eau va se généraliser dans les pays d'Europe du nord dès l'hiver prochain. Un froid sibérien bien plus intense qu'en 2012 fera péter toutes les installations jusqu'à Paris (en faisant geler l'eau au cœur des tuyaux).

Une seule solution alors pour les dirigeants pour museler le peuple : l'engager dans la guerre.

 

En attendant, ce week-end, il faut donner le change aux jeunes, comme sait si bien le faire @nousparis avec sa promotion de tous les festivals (Download festival = descente aux enfers !)

Mais… demandez donc aux sinistrés actuels des inondations de l'Essonne et du Loiret quelle guerre ils imaginent faisable pour lutter contre les éléments ??

Aujourd'hui en France, on peut dire que 98 % de la population ne manque de rien (même les 10 % de chômeurs ont à boire et à manger et pourront regarder les matchs de l'euro de foot!).

Et dans le monde ? 40 milliards de messages WhatsApp échangés par jour !!

Notre climat paradisiaque va devenir démoniaque, par notre faute.

Et hop ! Avec ce message sur mon blog, je contribue à faire déborder le verre même avec une minuscule goutte (les sites sont tous à la recherche de millions de visites par jour;

même les articles qui annoncent la pollution par le web mettent en gros les liens vers les réseaux sociaux en tête de leurs messages !).

 

Tiens la lutte pour l'environnement ne fait pas recette ! Lu dans l'officiel des transports N° 2834 du 27/5/2016 « diète pour la route pour le ministère du MEEM, projet de réduction de crédits ».

Quoi d'autre ? 3 fois rien : « l'esclavage grimpe en flèche » ; le Nouvel ordre mondial pronostique aussi la guerre ; la nature est déjà en guerre contre nous (CatNat).

Bruno.

Repost 0
Published by druille - dans fin du monde
commenter cet article
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 23:51

Les jeunes n'ont pas loupé le festival « WE LOVE GREEN » ce samedi 4 juin.

Je les ai vus en fin d'après-midi, tout autour du parc floral de Vincennes, du château, du métro et des bars. Ils étaient des milliers.

J'étais là-bas pour rendre hommage à la nature à l'occasion de l'opération rendezvousauxjardins.

J'ai eu un superbe cadeau : filmer un paon en train de chanter.

Par contre, en quittant le parc vers 18H30, j'ai vu défiler des milliers de migrants. Des jeunes de 18 à 30 ans, un sur deux tenait une grosse choppe de bière, un sur deux aussi était chaussé de bottes en caoutchouc. J'ai vite compris qu'ils se contrefichaient bien de la nature (alors que demain dimanche 5 juin c'est la journée mondiale de l'environnement !)

À quoi servent des bottes à un parisien qui vit en appartement ? À aller par tous les temps dans les champs et les prairies accueillant des raves party. Là, c'était donc pour We Love Green; tu parles d'un festival écolo !?! @nousparis l'avait bien commenté sur 4 pages (mais rien sur la journée mondiale de l'environnement !). Du bon greenwashing oui !?! musique électro pop à donf...déplacement...consommations d'alcools, de tabac et de drogues… continuez vos migrations oisives pauvres jeunes, vous vous entraînez à une autre future migration bien plus éprouvante quand la prochaine guerre mondiale écologique éclatera du fait de votre insouciance de consommations sans limites ni discernements.

Enfin, moi, vous m'avez ouvert les yeux. Si je deviens riche un jour (euromillions ou loto), je serai un pollueur/profiteur exemplaire; je ne me priverai de rien à votre image...

Il faudra que les très jeunes générations arrivent à vous convaincre de changer vous, avant que je change moi.

Pauvre Ségolène Royal qui lance les GREEN TECH VERTE et tellement d'autres idées, et pauvres ONG qui luttent pour que les générations futures survivent ! Il y en a tant d'autres qui lancent des love green et autres foutaises commerciales hyper polluantes qui mériteraient bien plus qu'une simple appellation de greenwashing.

À croire que les puissants ont déjà entériné la décadence mentale des jeunes adultes des sociétés occidentales, et qu'ils ont compris que l'environnement était définitivement perdu. Bientôt les prochaines inondations de régions entières, de canicules sur plusieurs pays proches, d’incendies sur des continents et même le déclenchement de mouvements de plaques tectoniques explosant l'échelle de richter. Il n'y a vraiment plus qu'une seule solution ! La fuite en avant et le profit maximum à court terme.

Sinon, la puissance établie aujourd'hui des réseaux sociaux alerterait ces jeunes millions de connectés pour les convaincre que la vie vaut la peine d'être sauvée.

Bruno.

Repost 0
Published by druille - dans Coup de gueule
commenter cet article
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 19:48

C'est extraordinaire...de tomber sur cette information par hasard !

Mon serveur de données étant gravement en panne, j'ai surfé sur l'intranet, sur le domaine de l'eau que j'estime prioritaire. Alors j'ai trouvé, facilement, l'information de ce colossal projet promotionnel des meilleures initiatives mondiales pour le climat.

Texte intranet de présentation :  « Soutenir le meilleur des initiatives citoyennes du monde entier pour lutter contre le changement climatique, c’est l’ambition de 100 projets pour le climat.

Vous avez une solution efficace pour combattre le réchauffement climatique, vous faites partie des citoyens convaincus que c’est aussi à votre échelle que l’on peut faire bouger les choses et vous souhaitez en persuader les autres : la nouvelle plateforme web à destination de tous qu’a officiellement lancée le lundi 2 mai 2016 Ségolène Royal est faite pour vous !

Dans la dynamique de la COP 21, 100 projets pour le climat a en effet pour objectif d’accélérer l’émergence d’initiatives citoyennes pour lutter contre le réchauffement climatique en valorisant 100 initiatives citoyennes les plus innovantes pour le climat. Cette nouvelle étape participative va permettre de concrétiser les 100 solutions les plus innovantes à travers le monde en s’appuyant sur la richesse des débats de la Conférence Paris Climat.

Les leviers de lutte contre le réchauffement climatique ne manquent pas. Les projets proposés par les citoyens sont le reflet de cette richesse. Les solutions mises en lumière par cette opération concernent tous les domaines de l’action climatique : projets d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et d’adaptation aux transformations climatiques, de protection de la santé, de préservation de la biodiversité, de développement de systèmes d’alerte précoce…

Et tous les citoyens du monde sont invités à déposer leurs projets dans l’une des trois langues disponibles (français, anglais et espagnol) jusqu’au 6 juin. Du 6 juin au 6 juillet, c’est aux citoyens d’élire leurs projets favoris. À l’issue de la campagne de vote - il est possible de soutenir jusqu’à 10 projets -, les 100 projets ayant récolté le plus de voix seront désignés lauréats par Ségolène Royal. Ils bénéficieront d’un accompagnement pour favoriser leur changement d’échelle et d’une valorisation jusqu’à la COP 22 qui aura lieu en novembre 2016 à Marrakech.

Rendez-vous sur 100projetspourleclimat.gouv.fr pour y proposer vos projets et découvrir des initiatives ! »

 

L'intranet m'a dirigé vers le portail grand public. Super, comme cela je peux relayer.

Les 17 thématiques :
Eradication de la pauvreté,
Lutte contre la faim,
Accès à la santé,
Accès à une éducation de qualité,
Egalité entre les sexes,
Accès à l'eau salubre et à l'assainissement,
Recours aux énergies renouvelables,
Accès à des emplois décents,
Innovation et infrastructures,
Réduction des inégalités,
Villes et communautés durables,
Consommation responsable,
Lutte contre le changement climatique,
Protection de la faune et de la flore aquatiques,
Protection de la faune et de la flore terrestres,
Justice et paix,
Partenariats pour les objectifs mondiaux

 

« Dans la dynamique de la COP21, “100 projets pour le climat” a pour objectif d’accélérer l’émergence d’initiatives citoyennes pour lutter contre le réchauffement climatique. Cette nouvelle étape participative va permettre de concrétiser les 100 solutions les plus innovantes à travers le monde en s’appuyant sur la richesse des débats de la Conférence Paris-Climat. »

A J-12, il y a 310 projets.

« Il existe de nombreux leviers de lutte contre le réchauffement climatique. Les projets proposés par les citoyens sont le reflet de cette richesse. Ils portent sur tous les domaines de l’action climatique.

Accès à la santé

Accès à l'eau salubre et à l'assainissement

Recours aux énergies renouvelables

Villes et communautés durables

Consommation responsable

Lutte contre le changement climatique

Protection de la faune et de la flore aquatiques

Protection de la faune et de la flore terrestres »

 

 

Je pense voter pour ces 10 projets :

Fiche projet Agua Derecho Para Todos

Fiche projet Ecofiltro

Fiche projet Ecodeneige

Fiche projet Eau Potable Pour Tous

Fiche projet wPower Project

Fiche projet Genius

Fiche projet AJCC

Fiche projet Hydrophot

Fiche projet Grainothèque

Fiche projet Isolum Kitrenolumière

 

Ils sont quand même loin de ce qu'il faudrait faire pour sauver la planète, c'est-à-dire supprimer les 20 % de pollueurs qui génèrent 80 % des pollutions, et éradiquer en priorité les 2 % de riches qui possèdent 99,99 % des richesses !!!

Bruno.

Repost 0
Published by druille - dans Environnement
commenter cet article
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 22:17

Est-ce que vous avez entendu parler de la «fête de la Nature et de la Biodiversité» de ce week-end ?

Programme au Ministère de L'environnement….

J'avais bien évidement l'info en interne. Mais dans le journal gratuit Anousparis de la semaine dernière, il n'y avait qu'une page sous forme de publicité pour la manifestation au sein du Muséem et du jardin des plantes !

Par contre la promotion de la nuit européenne des musées était immanquable.

Normal, Anousparis vante les activités nocturnes, le clubbing, le shopping, les bons plans et les spectacles, les festivals (22 pages dans celui de cette semaine !) et tout ce qui est « tendance »...des pages et des pages de vrais merdes quand on songe qu'il faut sauver la nature.

Pour m'imprégner de cette gabegie, j'ai évité l'hôtel de l’hôtel de Roquelaure. Et je me suis mélangé à la foule de jeunes insouciants qui voulaient visiter du musée en début de nuit et de soirée (c'est-à-dire vers minuit; dans l'après-midi j'ai choisi les archives et l'hôtel de Soubise). Une petite demi-heure de queue ! pour les beaux-arts et malheureusement ne pas avoir accès au parcours nocturne complet dès 20H, victime de son succès.

Avant, en fin d'après-midi ce samedi, j'avais accompagné mon amie à la gare. Elle passait le week-end en famille en province, la gare grouillait comme une fourmilière sans aucune considération pour la préservation de l'environnement et de la biodiversité.

Bref, pauvre nature et pauvre biodiversité, bafouées par tout ce peuple de Paris, bafouées par cette société de consommation. À 1H du matin, le métro était bondé et a subi des avaries, sans doute du fait de cette affluence imprévue.

Sur le coup, bien déprimé, dimanche je ne suis même pas sorti 5 minutes de ma chambre.

Franchement, oeuvrer pour des générations futures qui n'en n'ont rien à foutre, cela devient un non sens qui pousse à la collapsologie.

Franchement, à quoi ça sert tout ça ? (CGDD, ONG environnement, GIEC)

Bruno.

Repost 0
Published by druille - dans Coup de gueule
commenter cet article
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 18:40

Encore un point positif pour redonner le moral. J’ai assisté à ce colloque qui était ouvert à tout le monde, et j’ai découvert 4 services innovants !

Texte intégral de la présentation du colloque :

Commissariat Général au Développement Durable

Institut National de la Consommation
(les logos images ne passent pas avec mon abonenemt)

PARTICIPEZ AU COLLOQUE

 

 

La consommation collaborative,

un atout pour la transition énergétique et écologique?

 

 

Mardi 17 mai 2016

14h00 à 17h30

 

 

Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer

AUDITORIUM de la Tour Sequoia - 92055 La Défense

(métro ligne 1 terminus La Défense ou RER A station La Défense Grande Arche)

 

Des innovations technologiques, en particulier numériques, ont récemment permis l’essor d’un nombre croissant de services et d’activités reposant peu ou prou sur le partage, l’échange entre consommateurs particuliers. Le vocable de « consommation collaborative » est venu englober cet ensemble hétéroclite d’activités soit réellement nouvelles, soit connaissant un saut quantitatif.

 

Vecteur de croissance espéré, renvoyant à des valeurs de partage qui font croire à certains à la proximité d’un changement de paradigme de notre société, cette « consommation collaborative » est fortement mise en avant médiatiquement et souvent étudiée au sein d’organismes et d’événements.

 

Toutefois, un autre aspect de ce secteur en expansion est son rapport à l’environnement. De fait, en proposant aux consommateurs de partager des biens et des services, cette économie n’est-elle pas un atout dans la lutte contre le réchauffement climatique et, plus généralement, pour la préservation de notre environnement ? C’est sous cet angle que le CGDD, en partenariat avec l’Institut national de la consommation, propose de réfléchir au cours d’un colloque.

 

PROGRAMME

 

Accueil des participants avec un accueil café à partir de 14H00

 

14H30 Ouverture

Laurence MONNOYER-SMITH, Commissaire Générale au Développement Durable

 

14H45 Un panorama de la consommation collaborative en France : quelle économie, quels développements ?

 

Jean-Pierre LOISEL, chef du service Communication Éducation Développement, Institut National de la Consommation

 

Modération des tables rondes : Olivier PERRIN, chargé de mission recherche sur les modes de vie durables, Direction de la recherche et de l'innovation, Commissariat général au développement durable

 

 

15H10 Table Ronde

La consommation collaborative, une consommation durable ?

 

  • Alain GELDRON, expert national Matières Premières,

    direction Économie Circulaire et Déchets de l'Agence

    de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie


    (Ademe)

 

  • Dominique ROUX, professeur de marketing à

    l’université de Reims Champagne-Ardennes

 

  • Eva SADOUN, directrice générale de 1001pact,

    plateforme d’investissement participatif pour financer

    des entreprises à fort impact environnemental et social

 

  • Frédéric GRIFFATON, président et cofondateur de

    Mutum,
    plateforme participative de prêt et d'emprunt

    d'objets entre particuliers

 

16H10 Temps d’échange avec le public

 

16H20 Table Ronde

La consommation collaborative, un accélérateur de la transition énergétique et écologique ?

 

  • Florence BENOIT-MOREAU, maître de conférence

    Paris-Dauphine

 

  • Damien DEMAILLY, coordinateur du programme

    Nouvelle Prospérité à l’Institut du Développement

    Durable et des Relations internationales

 

  • Olivier BINET, président de Karos, service de

    covoiturage sur mobile

 

  • Frédérique LORENTZ, directrice marketing de

    Koolikar, entreprise de location de véhicules entre

    particuliers sans échange de clés

 

17H20 Temps d’échange avec le public

Lors de la séance des questions de la salle, j’ai pu m’exprimer et féliciter Eva Sadoun [1001pact] et Frédéric Griffaton [Mutum] (je n’ai pas renouvelé ma remarque à Olivier Binet [Karos] et Alexandre Bol [Koolikar], mais ils la méritaient tout autant) en disant que je les trouvais complètement fous de s’attaquer au système et en leurs demandant s’ils avaient conscience des dangers de s’attaquer aux puissants et comment ils s’étaient préparés par exemple si Google ou LVMH leurs proposaient de racheter leurs structures pour 1 milliard (la salle a rigolé). Eva et Frédéric ont très bien répondu l’un en tournant en dérision une telle offre en disant qu’il la publierait dans la presse et indiquerait qu’il la refuserait préférant garder son âme, et l’autre en stipulant que l’esprit de création et de changement de paradigme est bien supérieur à l’esprit de spéculer et rentabiliser son idée. Je pense qu’ils se voient bien tous les deux renverser les habitudes du système profiteur et pollueur actuel et contribuer à imposer la consommation collaborative comme un des moyens de sauver l’humanité.

Bruno.

Repost 0
Published by druille - dans Environnement
commenter cet article
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 19:39

Bravo pour cette étude sur « La fiscalité environnementale ».

Je n’ai aucune légitimité pour la commenter, je ne donne que mon avis de lecteur non éclairé sur la fiscalité et le droit mais fortement obnubilé par les évolutions environnementales.

Je suis surpris que Monsieur Caruana ne cite pas Sir Nicholas Stern, mais je trouve son étude fort à propos avec aujourd’hui les coûts annoncés du gigantesque incendie au Canada, ainsi que les malversations financières révélées en début d’année par l’affaire « Panama papers ».

J’ai commencé par lire la conclusion, puis en partie le principe pollueur-payeur. Sur ce dernier, je suis d’accord avec lui et ses arguments qui démontrent sa mauvaise application. Pour aller au-delà de ce principe dans l’économie française, je dirai que dans notre système actuel, tout contribuable qui paye des impôts valide en quelque sorte le système et donc contribue à la pollution mondiale (d’où vient l’argent qui fait vivre une ville comme Las Vegas, sinon indirectement des impôts du monde entier ?).

Je n’ai pas assez lu cette thèse pour y déceler d’éventuelles solutions (révolutions sociales ou dérèglements climatiques apocalyptiques…). Mais son résumé me plaît bien au point que je veuille contribuer à la faire connaître. Il faut changer de paradigme nous dit-il pour que la fiscalité environnementale trouve sa vraie place.

Et plutôt que de garder l’idée de fiscalité, j’aurais pour ma part proposé le concept strict d’investissement dans la survie de l’humanité. Investir dans l'environnement, il n'y a que l'embarras du choix, avec la lecture de ce superbe dossier dont j'ai aussi eu connaissance par mon poste de travail privilégié (j'ai pu avoir un exemplaire papier de « L'environnement en France, édition 2014 »).

Bruno

Repost 0
Published by druille - dans Lectures
commenter cet article
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 22:00

Je reprends vraiment espoir. Un peu parce que ma chef Ségolène Royal va signer demain la convention d'accord après la COP21. Beaucoup parce que le problème d'argent va être vite résolu. Je crois franchement à la multiplication des « Panama papers », comme je l'ai déjà imaginé.

Considérez que les états récupéreront 20 à 50 % de finances en plus par rapport à leurs budgets actuels avec « Luxembourg papers » suivi de « Monaco papers » et en apothéose « Davos papers ».

Allez, les petites mains au courant de ces ignobles malversations, « vendez » la mèche.

Avec tout cet argent mis au service de l'environnement, tous les projets seront boostés et toutes les mauvaises courbes des pollutions et des GES vont s'inverser.

Et puis, en 2017, il pourrait aussi y avoir une vrai alternance politique avec l'abandon du monopole de l'UMPS et l'avènement d'un leader honnête et clairvoyant, Nicolas Dupont-Aignan auteur entre-autres de « France, lève-toi et marche » et « Les voleurs de la République, enquête sur les paradis fiscaux ».

Bruno

Repost 0
Published by druille - dans Environnement
commenter cet article

Articles Récents

  • Alléluia, Monsieur le Ministre de la Transition Écologique et Solitaire
    Je réagis à la lecture de l'article de CNews [Le pari d'une France plus verte] qui analyse le discours et les ambitions du programme « Plan Climat » de Nicolas Hulot. « L'écologie à tous les étages...des logements mieux isolés et moins énergivores… des...
  • Éviter, Réduire, Compenser
    Magnifique théorie. Résiste t-elle à une analyse sur sa possible application dans un conflit armé ? (Afghanistan, Syrie...) voire à un futur conflit mondial. Et sur la gestion de l’événementiel politique ? Et sur le gaspillage éhonté des loisirs de la...
  • La TRANSITION !!!
    Le tourisme durable en France prévoit d'exploser ses compteurs. Info du directeur du SDES lors de la présentation de la conférence-débat sur ce thème : objectif 2020 100 millions de touristes en France ! (on est à 85). Je n'ai pas la même définition de...
  • paradis fiscal, joli, joli, joli...tu plais à ton président, tu plais à ton économie….
    Je reçois au travail l’information de : « Evasion et fraudes fiscales, les intentions ne suffisent pas : Lettre au Ministre de l’Economie (La Plateforme paradis fiscaux et judiciaire, composée de 19 organisations de la société civile, associations et...
  • ODDyssée vers 2030, ce serait bien que ce ne soit pas un simple remake ou un plagiat de ''2001 odyssée de l'espace''
    Je m’étais lancé dans la gestion d’un espace SCOOPIT (veille décroissance il y a juste 6 ans aujourd'hui 22 juin 2017), une idée de ‘curation’ et de tri des informations du web bien mieux que Twitter ou Facebook. Ce travail présentait davantage de nouveautés...
  • Le Figaro manque cruellement de bon sens !
    Mercredi 21 juin 2017, dans le journal Le Figaro, page 11 « Vagues de chaleur mortelles en 2100 », « ''notre attitude vis-à-vis de l'environnement a été si imprudente que nous sommes à court de bon choix pour le futur'' prévient Camilo Mora, professeur...
  • Le chiffre 3 à l’honneur dans le journal les échos du lundi 12 juin
    LES ARTICLES LES PLUS LUS SUR LESECHOS.FR : 1. Le patron d’Alibaba plus riche de 3 milliards de dollars en une nuit. Afrique de l’Ouest : 3 millions de personnes en urgence alimentaire Mais d’autres articles sont aussi très alarmants : « Sur le climat...
  • l'environnement dans le monde ? Le dernier des soucis….
    OMD puis ODD, COP21, tout cela faisant suite au protocole de Kyoto et bien d'autres réunions mondiales, permet de constater que l'environnement est bien devenu une préoccupation majeure dans le monde. Hé bien, prise de conscience que c'est foutu et donc...
  • la future réforme du travail voulue par Macron l'ami des patrons
    La réforme du travail par la seule instauration de la zizanie au sein des entreprises ! Cnews nous informe :« représentants syndicaux, délégués du personnel, comité d'entreprise….le gouvernement juge les instances représentatives trop nombreuses. Muriel...
  • sale temps pour les hommes
    Ce soir, sur France5, « sale temps pour la planète ». Mais aujourd'hui, dans Cnews, « un séisme diplomatique inattendu au Moyen-Orient ». Inattendu !! me fait bien rire. Pourquoi croyez-vous que l'Inde a commandé 36 rafales, (que l'Egypte en a déjà 24...