Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de druille QSE
  • Le blog de druille QSE
  • : Modification de la description le 17 mars 2016: Décroissance environnementale et lutte anti-tabac, au départ QSE, avec depuis peu devoir de réserve et donc blog en sommeil.
  • Contact

Texte Libre

Diplôme en 2013 Ingénieur de la dépollution, INSA de Toulouse. Fin mars 2016 fonctionnaire affecté au CGDD du MEEM.

 

Recherche

Texte Libre

Pauvre Overblog, comme je ne suis pas "premium", lors de la bascule sur la nouvelle interface, les commentaires ont disparus. Et j'ai dû revalider dans la gestion l'affichage des albums photos et des archives.

1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 21:41

Impossible de décoder l'information environnementale sans l'associer à la finance mondiale.

Aujourd'hui, le monde commence sa période annuelle à crédit (jour du dépassement).

Les multinationales continuent à faire des bénéfices indus (en profitant des évasions fiscales « autorisées ») [Oxfam appelle les parlementaires européens à voter en faveur d'une réelle Transparence lors du prochain vote en session plénière.].

Rapport annuel de L’INERIS qui souhaite accompagner la transition écologique.

Titanium : Bitcoin sous l’oeil de l’Europe. Encore un sujet qui tourne autour du pognon et qui me semble prouver que rien n'est vraiment contrôlé (ils ont bien peur des cyberattaques).

Le registre des lobbyistes en 2019, réelle avancée contre les magouilles, mais malheureusement Transparency International France a trouvé le décret d'application bien diminué.

Les GAFA sont épinglés mais se rebiffent et jouent avec la montre (sept ans d’enquête, l’Union européenne a condamné Google, mardi 27 juin, à une amende record de 2,42 milliards d’euros pour abus de position dominante.).

Tout récemment, 10 milliards d’€ pour Station F « le plus grand incubateur de start-ups du monde ». HUMMM, start-up, c’est nouvelles technologies et bourse, donc ce qui pollue le plus la planète en poussant a l’extraction des terres rares, associé à la finance mondiale qui pourri le plus la société mondiale. Et start-up implique aussi business-angel, et donc en lousdé les multinationales.

Combien de millions pour l’environnement ?? pour les ONG et les ODD ???

Est-ce que les jeunes créateurs de ces start-up seraient capables de lire ce livre [Aux origines de la décroissance] et ensuite de conditionner le message de leur business model, pour ou contre les écrits de ces 50 penseurs présentés dans ce livre.

Le luxe, la publicité, le pouvoir des multinationales, encore et toujours !

Et le darknet, quelle est son actualité et son futur ?

Alors, qu'est-ce qu'on fait ? On met nos œillères pour rester optimiste ?

Bruno

Repost 0
30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 23:13

Je fais un nouveau constat de pessimisme environnemental par le manque de prise de conscience des dérèglements climatiques.

J'ai reçu un message d'overblog me signalant un commentaire à un de mes messages. Dans l'interface de gestion des commentaires, je constate un commentaire que j'avais reçu en avril dernier (à l'époque, je ne m'en étais pas occupé). Dans ce commentaire, Angelilie indique trouver mon site beau (!?!, c'est d'après moi un message totalement phishing) et m'invite à visiter le sien sur les rêves oniriques.

 

Je me laisse tenter, et je tombe sur un beau site, beau de photos ultra sexy (est-ce vraiment le corps de la blogueuse ? La photo de son visage qui accompagne son profil montre un joli minois qui peut « coller » avec ce corps de rêve), avec un support thématique sur l'onirique qui me semble cacher tout simplement un positionnement de site érotique. Qu'est-ce qui marche mieux que le Q et le pognon sur le web ?

L’évolution des capacités de communication du monde économique pousse à mettre en avant ce qui plaît aux hommes au pouvoir. Je pense aux corps sublimes des belles princesses qui existent aux quatre coins du monde et qui peuvent maintenant « se vendre » aux maîtres du monde.

Que les décideurs soient attirés par la beauté sexuelle conforte le destin de l'humanité : DISPARAITRE !

Car il y a maintenant trop de beautés accessibles pour les mégalos mondiaux qui ne doivent pas supporter de partager. Alors, pour s'octroyer ces femelles divines, ils sont obligés de se faire la guerre. Elle est pour l'instant économique et financière mais ne pourra évoluer que vers les armes.

Notre monde de communication tourne dans son cercle vicieux : pouvoir → beautés → égo surdimensionné → vices → conflits → + de pouvoirs → + de beautés…..

La publicité, la beauté sexuelle, l'argent… impossible d'en sortir. L'environnement, la bonté, l'amour et la miséricorde sont complètement phagocytés.

Ma chérie est aussi belle que la déesse sur la photo du 29 juillet (évasion ensoleillée), alors je sais de quoi je parle. Et je suis prêt, pour la garder, à devenir un infâme pollueur. Mais j'ai beaucoup de chance car elle est encore plus intelligente qu'elle est belle et donc elle est respectueuse de l'environnement et ne cherche pas à promouvoir ses charmes sur le web. Mais dans le monde, pour une intelligente comme elle, il y a 10000 beautés, nulles à ne penser qu'à leurs seins et leur Q. Et les multimilliardaires pourrissent le climat de la planète uniquement pour « se les faire ».

Bruno

Repost 0
Published by druille - dans Environnement
commenter cet article
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 06:18

En pleine période de vacances, est-il viable de critiquer le tourisme ?

Comme en toute chose, ce sont d’abord les abus qu’il faut incriminer. Et là, il y a matière à râler.

Par exemple dans le plan d’action 10YFP, « Ce programme promeut une transformation profonde du secteur du tourisme et met l'accent sur l’utilisation efficace des ressources, l’innovation et la flexibilité. Aujourd’hui, ses objectifs principaux sont d’intégrer des schémas de consommation et de production durable dans les politiques du tourisme, favoriser la mise en collaboration, encourager et améliorer les investissements et financements de projets durables.

C’est en 2002, lors du Sommet Mondial des Nations Unies sur le développement durable, que le Programme du Tourisme Durable est né. », le tourisme vers Las Vegas ou Macao n’est même pas mis à l’index.

 

Le tourisme durable, du bla-bla, ...les ODD, du bla-bla, ...les engagements de la COP21, du bla-bla….si on regarde avec conscience et honnêteté les dérèglements climatiques.

Voici un exemple du bla-bla pour le tourisme durable : « Parmi les six programmes du 10YFP celui du Tourisme durable s’est donné pour ambition de s’assurer que l’économie touristique mondiale se développe de façon durable. Il promeut ainsi l’efficacité énergétique, l’utilisation raisonnée des ressources, la création d’infrastructures durables, les emplois verts et une meilleure qualité de vie. Il s’appuie sur les concepts de cycle de vie, de chaîne de valeur et de l’économie circulaire qui en constitue les fondamentaux. ».

 

L’utilisation efficace des ressources ?? : exemple de l’eau à Las Vegas !

Pas besoin de davantage d'exemples.

L’actualité, c’est aussi le Forum Politique de Haut Niveau (FPHN) du 10 au 19 juillet 2017 à l’ONU, [sous le signe de «  l’éradication de la pauvreté et la promotion de la prospérité dans un monde en changement », sept ODD seront passés en revue. Il s’agit des ODD 1 (pauvreté), ODD 2 (faim-agriculture), ODD 3 (santé), ODD 5 (égalité femmes hommes), ODD 9 (infrastructures industrie innovation), ODD 14 (Océan) et l’ODD 17 (partenariats pour le développement durable).], encore du bla-bla ??

Mais alors, que la rentrée sera dure !! quand tous les touristes encaisseront la réalité de l'incompatibilité de vie de 99 % de la population avec le 1 % de cette population qui les manipule par le biais de la finance et de l'économie de marché.

En septembre prochain, la désillusion sera totale, le chaos politique sera palpable… aussi bien en Europe qu'aux USA.

Bruno

Repost 0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 20:00

Je réagis à la lecture de l'article de CNews [Le pari d'une France plus verte] qui analyse le discours et les ambitions du programme « Plan Climat » de Nicolas Hulot. « L'écologie à tous les étages...des logements mieux isolés et moins énergivores… des transports plus propres et accessibles à tous...une alimentation plus saine et respectueuse de la Terre ».

 

C'est très bien, même si cela me paraît irréalisable avec le maintien du contexte économique mondial et la continuité de la main mise de la finance mondiale sur l'économie.
Comment réussir un programme pour les pauvres en conservant celui des multimilliardaires qui visent d’augmenter leurs fortunes d'au moins 10 % par an ?

Où se situent les actions dans ce programme en faveur du volet « solidaire » de l'intitulé du ministère ?

« Réduire de 50 % la part du nucléaire avant 2025 » me semble aussi peu crédible que rêver à l'application des conclusions de la conférence de Cocoyoc.

Valider un plan climat dans l'esprit nouveau des ODD (mais pas si nouveau puisque ces ODD font suite aux OMD) me paraît émérite, ambitieux, et profondément respectable. Mais, en lousdé, laisser les multimilliardaires de la haute finance en retirer les pleins profits s'avère totalement contradictoire.

 

Je soutien mon ministre Nicolas Hulot en comprenant qu'il engage ce programme fort dans l'idée d'obtenir un minimum. Par exemple si on ne réduit le nucléaire que jusqu'à 55 % dans 8 ans, ce sera déjà honorable.

 

Mais mon pessimisme reste prépondérant, surtout que les ambitions écologiques du président Macron témoignent plutôt d'un calcul électoral.

C'est vraiment très dur, surtout que le problème des dérèglements climatiques concerne toute la planète et impose une implication complète des principaux pollueurs mondiaux (résultat négatif du G20 à Hambourg ! Article de actu-environnement).

Cher Nicolas Hulot, je te souhaite les réussites les plus éclatantes possibles et des preuves par Gaïa dignes de Saint Thomas.

Bruno

Repost 0
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 19:50

Magnifique théorie. Résiste t-elle à une analyse sur sa possible application dans un conflit armé ? (Afghanistan, Syrie...) voire à un futur conflit mondial. Et sur la gestion de l’événementiel politique ? Et sur le gaspillage éhonté des loisirs de la haute finance (Casinos, Macao, Las Vegas, Monaco, Genève….) ?

 

Humpffff, c’est du gros PIPO. Dans le document qui traite de cette doctrine ERC (Éviter, Réduire, Compenser), il n’est même pas question de l’ACV (analyse du cycle de vie). Comment envisager une compensation sur une donnée mal calculée de base ?

Le G20 de demain pourra aborder le problème de la dégradation environnementale mondiale, il conclura G20 (j’ai vain !).

Je suis moi-même loin d’être parfait. J’ai des loisirs sportifs, je suis équipé de téléphones portables, tablette, ordinateur…. Mais quitte à faire du nombrilisme, il faut le placer dans le contexte économique mondial (je ne suis pas seul sur terre à polluer). Et là, servons-nous des génies qui nous ont précédé, comme par exemple Monsieur PARETO.

Il y a un problème ? Quelles en sont les causes ? Classons-les de la plus significative à la moins importante (théorie de pareto des 80/20 : 80 % des effets sont produits par 20 % des causes)

Le climat se dérègle, le monde est pollué !

La vie sur terre va devenir invivable !

La faute à qui ou à quoi ?

80 % à la croissance et aux appétits des 20 % de multimilliardaires. Ils veulent aller toujours plus vite, plus loin, plus haut, plus fort, avec plus de profits, de bonheur, de confort….

Et comme les ressources de Gaïa ne sont pas illimitées, les profits pharaoniques de quelques-uns se font au détriment de tous les autres, et l'on en arrive à vivre mondialement à crédit (jour du dépassement). Pffff, Éviter, Réduire, Compenser, ... sur ce constat … on fait quoi ???

Éviter, réduire ou compenser le Fléau envahissant des déchets abandonnés ? On pourrait lister sans fin toutes les conneries de notre économie actuelle, rien n'y changera vraiment !

La preuve, l'environnement est toujours en crise alors qu'il se déroule énormément de réunions comme les 3e Assises de l’économie circulaire ou Le Pacte mondial pour l’environnement. Mais aussi, sachez que depuis 2009, l'IFORE forme des cadres supérieurs au développement durable. PFFFF, ils en font quoi de cette formation depuis 2010 ???

 

Éviter, Réduire, Compenser ? À quoi bon quand dans la balance il y a « Macron - Histoire d'une Haute Trahison - Les preuves accablantes ».

Bruno

Repost 0
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 07:34

Le tourisme durable en France prévoit d'exploser ses compteurs. Info du directeur du SDES lors de la présentation de la conférence-débat sur ce thème : objectif 2020 100 millions de touristes en France ! (on est à 85). Je n'ai pas la même définition de ce que devrait être la transition écologique et solidaire ! (sur le site du ministère, vous pouvez lire 2 dossiers.)

 

L'encart de présentation du second dossier, « Analyse d'un concept », m'attriste profondément [Le ministère de la transition écologique et solidaire institutionnalise la notion de transition, qui prend depuis quelques années une place croissante dans la réflexion et l’action pour une société plus durable. Qu’elle soit écologique, énergétique, sociale, solidaire, économique, démocratique, numérique ou encore managériale, la transition se caractérise par une transformation profonde des systèmes. Une pluralité d’acteurs se revendique du concept de transition : la recherche s’attelle à en identifier les ressorts, les institutions souhaitent en dessiner les orientations et la société civile s’engage et l’aiguillonne à travers des expérimentations innovantes.].

 

expérimentations innovantes, transition numérique...L'actualité est comique. La transition passerait par le piratage informatique. L'ADEME publie début juin un superbe dossier : Face cachée du numérique (La). ET PAFFF !! un second piratage mondial. L'ADEME indique dans son guide « Comment utiliser le numérique en gardant le contrôle » et plus loin « prévision 2020, 50 milliards d'objets connectés ».

L'évolution est exponentielle, elle suit celle du pouvoir de la finance (Médiapart analyse la liste les 500 plus riches de France établie par Challenges).

Regardez ne serait-ce que les informations des événements sportifs. Qu'y voyez-vous de plus marquant sinon le pognon bien plus puissant que les exploits.

La transition existe. Elle consiste au fait qu'on sait parfaitement aujourd'hui ce que nos activités impliquent dans les dérèglements climatiques. Cette transition ne deviendra jamais concrète, elle restera intellectuelle, car elle n'existe qu'avec les soutiens financiers et donc elle ne « sciera jamais la branche sur laquelle elle est assise » (OXFAM, articles COP21), (je ne trouve pas le bilan financier de cette manifestation et comment les investissements privés se seraient transformés en 'royalties' ; c'est normal c'est top secret)

 

L'autre transition que les français ont voulue s'appelle intelligence financière, et donc ce n'est pas de l'intelligence bienveillante ou de l'intelligence « durable ». Elle s'adapte au jour le jour, au gré des intérêts. Par exemple pour les intérêts de l'action politique court terme, la France pourrait recevoir lors des festivités du 14 juillet le président américain, un très bon milliardaire bien pensant de la finance mondiale ! Cela semble acté mais jusqu'au 13 juillet, des événements pourraient interférer.

Cette transition acte aussi la « politique spectacle » avant la politique efficace. Aucun élu, même celui de la plus petite commune de France, n'ignore la rémunération de sa fonction élective. Alors le toujours plus pour eux reste de mise, et vive le buzzz pour les plus manipulateurs. Les jeunes électeurs ont voulu une politique « série télévisée » à rebondissements, ils vont être exhaussés. Notre président est un champion du star système financier. Dès aujourd'hui, « il se la pète » devant le parlement ! Surtout, ne ratez aucun épisode cet été !

Une autre transition dramatique est possible : LA GUERRE !

Bruno

Repost 0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 08:16

Je reçois au travail l’information de : « Evasion et fraudes fiscales, les intentions ne suffisent pas : Lettre au Ministre de l’Economie  (La Plateforme paradis fiscaux et judiciaire, composée de 19 organisations de la société civile, associations et syndicats, dont la CGT, s’est adressée le 29 mai dernier au nouveau Ministre de l’Economie, Bruno Le Maire.) »

Et avec cette actualité, il y a les pesticides (couac entre ministres) et le nucléaire (EPR fiasco monumental).

Couac ?? Quoi, quoi…. Rien de bien nouveau en ce monde que certains disent renouvelé politiquement. L'argent et son pouvoir sont toujours à la manœuvre. Le vrai changement, ce sera quand la plateforme paradis fiscaux et judiciaire deviendra inutile !

Des sujets à débattre, il y en a tous les jours. Tiens au ministère, il va y avoir une conférence débat sur le tourisme durable (un des titres en débat : La dimension internationale du tourisme durable). Pour moi, ''tourisme durable'' c'est un peu un sophisme, un peu un oxymore, et totalement une activité polluante et destructrice de la planète. Et dire que « 2017 est l’Année internationale du tourisme durable pour le développement » ! PFFF, tout simplement un moyen pour les riches de conserver leur confort et mode de vie, de se vautrer dans l'ignominie égoïste du profit sur le dos d'autrui.

Est-ce que le tourisme durable occidental supporte la comparaison avec la pyramide de Maslow appliquée aux millions de pauvres dans le monde ? Est-ce que l'ODD1 n'interdit pas purement et simplement le loisir « tourisme » ? Si on privait tous les touristes d'alimentation et de soins médicaux pour qu'ils restent en bonne santé, seraient-ils encore demandeurs de tourisme ??

Bruno

Repost 0
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 23:50

Je m’étais lancé dans la gestion d’un espace SCOOPIT (veille décroissance il y a juste 6 ans aujourd'hui 22 juin 2017), une idée de ‘curation’ et de tri des informations du web bien mieux que Twitter ou Facebook. Ce travail présentait davantage de nouveautés optimistes que de connaissances empiriques et catastrophiques. Alors en souvenir, je publie à nouveau un message positif.

Je reçois au travail l’information de cette nouvelle newsletter sur la vie des ODD. Elle s’intitule ODDyssée, merveilleuse métaphore de ce que l’homme doit accomplir.

Mais cela me rappelle aussi pourquoi j’avais arrêté mon scoopit en 2012 !

La politique de Sarkozy de l’époque, et les grandes manœuvres électives de l’UMPS me déprimaient au plus haut point.

Que s’est-il passé de bien en cinq ans pour la planète ?

- Beaucoup de bla-bla, de réunions mondiales aux quatre coins du globe avec compensation carbone pipo, beaucoup de tricheries dans les chiffres et camouflage des profits des multimilliardaires au détriment des pauvres.

- Le BNB du Bhoutan est abandonné au profit du PIB (Le Bhoutan enterre le bonheur national brut).

- J'ai appris l'existence de la conférence de COCOYOC.

C'est malheureux à dire, mais chaque bonne nouvelle au premier degré me semble « pinuts » quand je l'analyse au second degré (par exemple en appliquant à toute chose l'ACV). Par exemple dans la 2° lettre, l'actualité internationale cite pour l'ODD14 10000 personnes réunies en conférence => quelle pollution produite pour rassembler tant de monde en un seul lieu ? Et à coup sûr quel résultat financier pour la ville hôte ? (hôtels, restaurants, prostituées……). Tant que l'économie financière pilotera les mains libres (les mains sales, aussi !), les solutions énoncées ne seront jamais à la hauteur des enjeux.

En exemple de l'accord de Paris dénoncé aux USA moins d'un an après sa confirmation, et très loin d'être appliqué scrupuleusement et honnêtement par les pays occidentaux, je donne maximum 5 ans aux ODD pour faire de la figuration avant de sombrer face aux risques de conflits mondiaux.

Quelle belle exemplarité que la France dont on apprend que les 577 députés coûtent 336000€ chacun par an à la nation ! (coût moyen annuel cité par CNEWS qui dit se référer à l'Institut Montaigne; détails sur le site de médiapart).

HUMMM ?! ODD2 : Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable (10 % du coût des députés font 19 millions d'€ et aiderait un peu à diminuer la Famine en Afrique, mais pourrait pénaliser le CAC40) !

Bruno

Repost 0
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 07:18

Mercredi 21 juin 2017, dans le journal Le Figaro, page 11 « Vagues de chaleur mortelles en 2100 », « ''notre attitude vis-à-vis de l'environnement a été si imprudente que nous sommes à court de bon choix pour le futur'' prévient Camilo Mora, professeur associé à l'université de Hawaï et principal auteur d'une meta-analyse, publiée dans Nature Climate Change».

La lecture de cet article catastrophique devrait imposer une implication illimitée et totale vers la défense de l'environnement.
Que nenni au Figaro, pleines pages 15 et 16 : «
Les puissances aériennes préparent la guerre du futur. ». L'intérêt du Figaro n'est que de vendre au maximum ses exemplaires aujourd'hui et demain, au mieux tout au long de 2017. Mais pour 2018, il s'en fout, alors 2100 !!

Tous ses dirigeants savent qu'à 3 mois près, le monde peut subir le déclenchement d'une guerre mondiale. Alors, à quoi bon s'occuper d'environnement pour dans 100 ans, et même pour 2050 !

Ainsi, le Figaro continue avec tous ses copains à polluer « à qui mieux-mieux », au même titre que toutes les sociétés et multinationales qui profitent de l'économie actuelle et de l'argent roi qui procure aux riches l'impunité et la possibilité de « chier » sur l'environnement et de s'exclure de ses nuisances (canicules actuelles) en polluant à outrance (climatisations à fond, 50 douches par jour, boissons rafraîchissantes, air filtré et purifié….).

 

Les pauvres quant à eux n'attendront pas 2100 pour mourir en masse. Mais dès aujourd'hui ils souffrent du dérèglement climatique et prient Dieu pour abréger leurs misères et pour l'avènement d'une solution radicale, expéditive, punitive et définitive.

 

2 autres articles dans le Figaro et l'édition du même jour accréditent la position « je m'en foutiste » du journal :

page 7 « dangereuses frictions dans le ciel Syrien » et page 19 « successeur du Concorde » qui volerait (P.S., au sens propre mais aussi au sens figuré) en 2013 à 2,2 Mach, pour relier New-York à Londres en 3H15 avec une cinquantaine de passagers qui paieraient 2500$ la place.

 

Quelle tristesse pour moi de prendre 3 jours de vacances et de tomber à l'hôtel sur des journaux aussi néfastes.

Bruno

Repost 0
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 23:03

LES ARTICLES LES PLUS LUS SUR LESECHOS.FR : 1. Le patron d’Alibaba plus riche de 3 milliards de dollars en une nuit.

Afrique de l’Ouest : 3 millions de personnes en urgence alimentaire

Mais d’autres articles sont aussi très alarmants : « Sur le climat comme sur le libre-échange, Donald Trump offre à la Chine une opportunité sans précédent de s’afficher comme un leader mondial responsable. Mais Pékin ne veut pas trop s’engager dans cette voie et privilégie ses intérêts régionaux plutôt que l’ordre international. »

« Le trafic aérien mondial va encore tripler d’ici à 2036. »

C’est ‘on ne peut plus clair’ !

Les grands dirigeants de ce monde ont tous compris que la planète était foutue à court terme et aucun d’eux ne veut prendre la place du couillon qui se priverait de bonheur et de facilité de vivre pour en laisser davantage aux voisins. L’autarcie va devenir la grande règle, avant l’ultime guerre quand les actions des uns pollueront trop les environnements des autres (eau, air ou espace).

 

À lire le fascicule « Chiffres clés du climat, France et Monde » du CGDD, je constate que de nombreuses actions existent mais ne font pas le poids devant les craintes, interrogations et constatations. Il n’y a pas vraiment de conclusion, optimiste, pessimiste ou extrêmement alarmiste car ce document est réalisé par des statisticiens de l’Insee en postes au SOeS. Ils se bornent à étudier les chiffres et mettre en valeur les résultats.

 

Enfin, je viens de tomber sur un super article sur le site E-RSE : « Pourquoi il vaut mieux être pessimiste à propos du changement climatique ? ». Même si cet article date de janvier 2017, et même s’ils se prennent un peu à leur propre piège dans leur conclusion, j’estime qu’il faut le diffuser au maximum. Je regrette une chose : qu’ils n’aient pas envisagé comme moi le dilemme optimisme/pessimisme du multimilliardaire qui peut choisir l’optimisme court terme en parfaite connaissance du pessimisme long terme.

 

Humm, mon pessimisme a des circonstances atténuantes : je travaille au CGDD et je suis inondé de documentation environnementale. Même si tous ces dossiers et documents affichent un fort optimisme, ils exposent de manière cruciale tous les problèmes (quelques exemples : « Indes, la planète menacée » ; diagonal ; rapport WWF « méditerranée : la croissance bleue face au défi du bon état écologique » ; « le courrier de l'environnement de l'INRA »). Et il y a des conférences presque tous les jours (un petit bout de programme du CGEDD). Et les centaines de personnes que je croise chaque jour (immeuble de 32 étages avec 72 bureaux par étage et une bonne moyenne de 2 employés par bureau) ne semblent pas angoissés par la situation (comme moi !! puisque je ne crie pas « à la fin du monde » comme un forcené) mais ? Va savoir ! Combien sont peut-être dans mon cas.

Bruno

Repost 0

Articles Récents

  • ODD contre noctambules
    ODDyssée vers 2030 propose des objectifs d’apprentissage dans « L’éducation en vue des objectifs de développement durable ». Je malaxe cette info récente avec l’actualité, et donc avec la « Conférence nationale de la vie nocturne ». 20Minutes titre son...
  • Macron laisse 1 % à Nicolas Hulot
    En études environnementales, on pratique beaucoup les théories de Pareto (80 % de conséquences proviennent de 20 % des causes). Et donc, on se concentre sur les items les plus significatifs. Fermer les vannes d'hydrocarbures, c'en est une ! VANNE ! Car...
  • La Zététique moins forte que la publicité !
    Cerveau&Psycho n°91 propose un super article sur l’enseignement (voire le développement) de l’esprit critique. Il m’apprend l’excellente notion de la zététique ou l’art du doute raisonnable. Mais la société consumériste a rapidement cerné le risque de...
  • SAUVER la Planète, avec l'aide des psys ?
    Le magazine «Cerveaux & Psycho » n° 91 de septembre propose un petit article de 2 pages « Make your planet great again ». « Á l'heure où les États-Unis ont décidé de se retirer des accords de Paris sur le climat, il apparaît de plus en plus urgent de...
  • Décisions durables
    Le magazine « Décisions durables » n° 31 de cet été analyse la MACRONOMIE (j’ai lu l’article mais la politique de com web semble prévoir aucun lien avec les articles du numéro en vente !, alors macronomie médiapart ). Cette bonne idée de fusionner des...
  • l’ESS mis en lumière
    Les acteurs de l’ESS auraient-ils voté pour notre président actuel ?Assurément, NON.Une nouvelle publication ( Les acteurs de l’ESS porteurs d’innovation sociale au service de la transition écologique ) m’apprend pourtant son poids significatif [En Ile-de-France,...
  • Horizons 2030-2050.
    Les vacanciers se soucient de l’horizon. Mais seulement de l’horizon du soir, pour imaginer quelle sera la météo du lendemain pour leurs loisirs de vacanciers. Je viens de trouver à mon centre de documentation professionnel une ancienne publication intitulée...
  • Facteur 4.
    Qui se souvient du Facteur 4 de 2005 ? Ce n’était pas la multiplication par 4 du salaire des joueurs de foot (pour atteindre le record du transfert de Neymar), ni la multiplication par 4 du nombre de foyers français déclarants plus de 1 million de revenus...
  • Localtis me sidère
    Je n'en peux plus de tout ce « battage » environnemental. En plus, je viens d'acheter le livre « Aux origines de la décroissance – 50 penseurs ». Je m’apprête à déprimer puissance 10 : lire certainement tant de bonnes idées et constater qu'aucune n'est...
  • L'Europe pire que la France
    Eurostat vue d’ensemble des ODD : [ Assurer à chacun une vie digne pour chacun, dans les limites de ce que la planète peut offrir, tout en conciliant l’efficacité économique, l’inclusion sociale et la responsabilité environnementale constitue l’essence...